Rubrique Zoom sur : Les anges gardiens du Jaraaf 

Rubrique Zoom sur : Les anges gardiens du Jaraaf 

S’il y a un poste qui est bien pourvu au Jaraaf, c’est bien le poste de gardien de but. Zoom sur ceux qui contribuent au succès de ce secteur si important pour le club qui, de tradition, a toujours eu de grands gardiens à l’instar de Cheikh Seck, actuel Président du club ou de la légende, Birane Ly. 

Joe Correa Entraîneur des GardiensA la préparation, Jo Corréa, le spécialiste

Pour réaliser leur ambition de réaliser une belle saison, les dirigeants du Jaraaf ont réussi à décrocher l’un des meilleurs préparateurs de gardiens du Sénégal. Sa venue a d’ailleurs été fortement saluée par les connaisseurs du foot local et les fans du club, tant l’expertise de l’ancien gardien de but de l’Us Gorée, de l’As Police, de la Sonacos de Diourbel et de Yeggo SA est avérée et reconnue. Comme formateur et entraîneur de gardiens de but, il a servi, avant l’ASC les Jaraaf de Dakar, à l’AS Dakar Sacré-Cœur, NGB et à l’US Gorée. Jo est actuellement le préparateur des gardiens de la sélection U20 et est également membre de la Direction technique nationale. Auparavant, il a été dans les staffs de la sélection féminine A, de la sélection de beach soccer et de la sélection U17 garçon. Vous l’aurez compris, Jo, c’est ce qui se fait de mieux au Sénégal, coté gardien de but. Rigoureux et très attentionné, il s’évertue tous les jours à améliorer les performances des gardiens du Jaraaf. 

Pape Seydou NdiayePape Seydou Ndiaye, l’international 

Si le Jaraaf a réussi sa saison au plan africain, il le doit en grande partie aux performances de Pape Seydou. L’international a, à  maintes reprises, sorti le grand jeu ; en atteste ce penalty arrêté dans les toutes dernières secondes du match contre le FC San Pédro en match préliminaire pour l’accès aux phases de poules. Un geste qu’il a aussi réédité lors du tour suivant contre le FC Platinum. Les supporters du Jaraaf l’ont d’ailleurs désigné joueur du mois de janvier. Durant les phases de poules, il a également sorti le grand jeu en écœurant les équipes adverses. Des performances qui lui ont permis de renouer avec la sélection nationale A au grand bonheur de son préparateur. Il est d’ailleurs, en ce moment, avec l’équipe nationale locale en Afrique du Sud pour y disputer la COSAFA CUP où le Sénégal a été invité. Et figurez-vous, Pape Seydou y réalise de grandes performances. Il a, contre l’Eswatini (Demi-Finale  arrêté trois penalties dans la série de tirs au but permettant à son équipe de se hisser en finale de la compétition et confirmant qu’il est bien un spécialiste des tirs au but. 

Cheikh Lo Ndoye, l’autre international 

Pape Seydou n’est pas le seul gardien de haut niveau dont dispose le Jaraaf. Cheikh Lo Ndoye, un habitué des sélections de jeunes et de la sélection locale effectue aussi de belles performances. Si en début de saison, il ne parvenait à s’illustrer en raison d’un manque de temps de jeu, tel n’est plus le cas aujourd’hui. En effet, Cheikh Lo Ndoye, profitant des convocations successives de son coéquipier, Pape Seydou Ndiaye, en équipe et des matchs de coupe du Sénégal fait d’excellentes parties. Sa performance la plus remarquable reste celle réalisée lors de la séance des tirs aux buts contre Tengueth FC où il a,  par trois fois, empêché aux rufisquois de marquer. Et que dire de sa dernière performance contre l’AS Pikine dans chaud bouillant Alassane Djigo où il a, malgré les provocations incessantes et un environnement difficile (des spectateurs massés juste derrière ses cages), sorti le grand jeu, permettant ainsi à son équipe de sortir vainqueur de ce match (2-1) et d’enchaîner une précieuse série de victoires. L’enfant de la Médina porte actuellement son équipe. Les supporters du Jaraaf l’ont d’ailleurs désigné joueur du mois de juillet. 

Une relève assurée 

Outre les internationaux, Pape Seydou Ndiaye et Cheikh Lo Ndoye, le Jaraaf peut aussi compter sur deux jeunes gardiens qui bénéficient également de l’encadrement et de l’œil avisé de Jo Corréa et grandissent bien selon leur mentor. « Les deux internationaux cohabitent avec Moussa Sané qui a fait ses classes au club et qui affûte ses capacités pour assurer la relève. Il n’a pas une grande expérience du football d’élite, mais il est dans une progression constante à leur contact. Garçon très travailleur, il est en train de rattraper un « manque » d’une formation assidue dans les catégories de jeunes. Quant à l’autre, Arona Samba, le gardien des U19, il a fait ses classes à l’AS Dakar Sacré-Cœur quand j’étais dans la formation. C’est un international U17 des générations 2000 et 2002. Doté d’une bonne technique, peut-être handicapé pas sa taille pas grande, mais qui a de grandes qualités qui peuvent lui permettre d’évoluer dans l’élite sénégalaise. » De la bonne graine que le Jaraaf pourra semer pour réaliser d’autres conquêtes.