Il y a cinquante ans, un certain 20 septembre 1969, l’Espoir de Dakar et  le Foyer France Sénégal fusionnaient leurs forces pour fonder, l’Asc Les Jaraaf de Dakar.

Aujourd’hui, à l’occasion de son anniversaire, on reviendra sur les grands moments de l’équipe la plus titrée du Sénégal et la seule à ne pas connaître la deuxième division.
Au programme, la direction de l’équipe a créé un site web dans le cadre de son projet d’innovations.

L’Asc les Jaraaf de Dakar a vu le jour le 20 septembre 1969 à la suite de la fusion entre les deux clubs, Espoir de Dakar et le Foyer France Sénégal.

Premier président du club, Ibrahima Ba rappelait l’histoire de la fusion lors du deuxième anniversaire du club :

 » Il y’a deux ans, c’était le 20 septembre 1969 précisément. Les murs de cette salle vibrent encore de l’écho produit par la vague d’enthousiasme qui a soulevé tous ceux qui ont vécu cette journée mémorable. Les espoirs de Dakar et le foyer France Sénégal, deux clubs au passé glorieux acceptaient de se saborder pour donner naissance au Jaraaf qui devait porter tous nos espoirs et en symbolisant tout ce qu’en tant que citoyens, en tant que sénégalais nous avions rêvé car nous nous disions avec Brunswick »

Le Jaraaf, un symbole très fort du football sénégalais a conquis très tôt le public par les titres.

En 1969 et 1970 l’équipe réussit le doublé avec des joueurs de talents indescriptibles, Matar Niang, Luis Camara..

A l’époque, la presse les appelait « Les Tout Puissant Jaraaf » car en 70,  l’équipe est restée invaincue durant toute la saison, en infligeant à ses adversaires, des revers mémorables.
Mais l’une des plus pages du club fut signée en 1983, car elle a réussi une performance qu’aucun club sénégalais n’a réussi jusqu’à la, les coéquipiers de Cheikh Seck, ont été demi-finalistes de la coupe d’Afrique des clubs.

Les jarafmans ont réalisé deux autres doublés en 1992 et 1995.

Au total, l’équipe de la Médina a glané 12 championnats du Sénégal (record), 15 coupes du Sénégal (records), 5 coupes de l’Assemblée nationale, et 1 coupe de l’Afrique occidentale française.

Mais le Jaraaf a aussi beaucoup oeuvré en terme de formation. En effet, le premier buteur de l’équipe nationale en coupe d’Afrique (Louis Camara), le premier buteur en coupe du monde (Pape Bouba Diop et le meilleur buteur de l’histoire du club( Henry Camara), tous ont été formé par Jaraaf.

Au moment où les clubs traditionnels peinent à se faire de la place dans l’élite du football sénégalais, le Jaraaf est toujours présent. L’équipe n’a jamais connu la deuxième division, elle a été championne en 2018 et a terminé deuxième l’année dernière.

Dans le cadre de son  anniversaire, le club a ouvert un site web pour informer le public de tout ce qui se passe dans le club.

No Comments Yet

Comments are closed