Coupe CAF – Groupe C – 5 ème    journée  – ASC Les Jaraaf de Dakar – Etoile Sportive du Sahel- Le Jaraaf composte son billet pour les quarts.

Coupe CAF – Groupe C – 5 ème    journée  – ASC Les Jaraaf de Dakar – Etoile Sportive du Sahel- Le Jaraaf composte son billet pour les quarts.

Ils l’ont fait. Au terme d’un match très disputé, le Jaraaf de Dakar est venu à bout de l’Etoile Sportive Sahel par la plus petite des marques, un (01) but à zéro, but marqué par le capitaine, homme providentiel de ces phases de poules, Pape Youssou Paye, à la 23ème minute de jeu qui a permis à son équipe de se qualifier pour les quarts de finale.

Youssou Paye, opportuniste ouvre le score.

Face à une équipe tunisienne expérimentée et condamnée à ne pas perdre pour ne pas être éliminée, Ies hommes de Cheikh Guèye ont souffert sous le chaud soleil de Thiès. Une victoire acquise dans la douleur. Les choses auraient pu mal se passer dès le début pour les joueurs du Jaraaf qui, peut-être, un peu tétanisés par l’enjeu ont eu du mal à entrer dans la partie avec beaucoup d’erreurs défensives. Il a fallu attendre le quart de jeu pour voir le Jaraaf prendre le jeu à son compte. C’est ainsi que sur une action rondement menée côté gauche entre Albert Lamane Diène et Ousmane Mbengue que Mbaye Babacar Seck parvient à à centrer pour Pape Abdou Ndiaye dont la tête est repoussée par le portier de l’ESS sur une forêt de jambes tunisiennes qui eurent du mal à se débarrasser du cuir. Une aubaine qu’exploita parfaitement Pape Youssou Paye alors, idéalement placé et qui, d’un astucieux pointu, poussa le ballon au fond des filets, procurant ainsi aux Jaraafmen et aux sénégalais scotchés sur leurs écrans de télévisions car interdits d’accès au stade par les autorités de la CAF malgré la levée des restrictions sanitaires liées aux covid-19, une joie grande joie. Les tunisiens, dos au mur, sonnèrent la révolte pour égaliser, mais c’était sans compter avec la volonté des joueurs du Jaraaf de sortir des phases de poules des compétitions africaines, 17 ans après la Jeanne d’Arc, qui regagnèrent ainsi les vestiaires en menant au score.

Une victoire acquise dans la douleur 

Au retour des vestiaires, les joueurs du Jaraaf subirent les assauts des tunisiens qui, tenus de ne pas perdre donnèrent tout. Ils croyaient même avoir égalisé à la 62ème minute suite à une longue rentrée de touche jugée comme étant mal effectuée par l’arbitre. Un ouf de soulagement pour les supporters du Jaraaf. S’ensuivirent alors des chaudes échauffourées entre des tunisiens qui ne comprenaient pas le refus de ce but et un corps arbitral qui avait bien fait de ne pas l’accorder car le joueur tunisien avait bien posé son pied sur la ligne en effectuant sa rentrée en touche. Tenant le ballon (66% de possession de ballon) et attaquant à outrance, les tunisiens se découvrent et s’exposent ainsi aux contre-attaques des joueurs du Jaraaf. Et, c’est sur l’une d’elles que le défenseur malien de l’ESS, Mohamed Konate, écopa d’un second avertissement synonyme d’exclusion après avoir faucher Albert Lamane Diène alors que celui-ci filait vers les buts. Les tunisiens malgré cette infériorité numérique ne lâchèrent toujours pas et inquiétèrent à plusieurs reprises la défense du Jaraaf ; mais Pape Seydou Ndiaye encore très bon et la charnière centrale, Mamadou Sylla et Cheikh Omar Koné impériaux, veillaient au grain. Les entrées de Souleymane Diallo, Chérif Diallo et Makhtar Ndiaye permirent au Jaraaf de souffler un peu. Et en attaquant à outrance, les tunisiens s’exposaient aussi aux coups de butoir des attaquants du Jaraaf qui, plus efficaces auraient même pu aggraver le score. Mais le compte était bon pour les Jaraafmen qui ont pu valider leur ticket pour les quarts même si ce fut dur. 

 

Composition des deux équipes ;

Jaraaf de Dakar : Pape Seydou Ndiaye – Jean Remy Bocandé (Souleymane Diallo 85’), Mamadou Sylla, Cheikh Omar Koné, Mbaye Babacar Seck – Elhadji Madické Kane, Alioune Beugny Tendeng (Mamadou Chérif Diallo 85′) – Albert Lamane Diène – Pape Ousmane Mbengue (Ousmane Sagna 85′), Abdou Ndiaye (Souleymane Diallo 75’), Pape Youssou Paye (Makhtar Ndiaye 75’).

Etoile du Sahel : Rami Gabsi – A. Ayed, Mohamed Konate, Saddam Ben Aziza (Hamza Lahmar 65′), Ghofrane Naouali, Ben Ouanes – Jacques Mbé, Mohamed Belhaj Mahmoud (Aly Soumah 78′), Iheb Msakni (Souleymane Coulibaly 65′), Aymen Sfaxi – Yassine Chikhaoui. 

But : Youssou Paye 23ème minute. 

Arbitres du match : Fabricio Duarte (Arbitre principal), Antonio Manuel Rodrigues Fortes (Quatrième arbitre), Jorge Correia Semedo Helio (Arbitre assistant), Wilson Jorge Delgado Fernandes (Arbitre assistant).

Lieu et horaire du match : Stade Lat Dior de Thiès à 16H GMT.