Les cinquante ans d’existence du Jaraaf de Dakar sera célébré le 20 septembre.

Ce jour anniversaire devrait nous imposer comme il se doit une rétrospective de tout le temps parcouru par notre club de cœur.

Le parcours vers les titres et trophées a été le plus élogieux du Sénégal avec des générations successives de dirigeants de sportifs et de supporters. .

Avec cet anniversaire l’occasion était belle et opportune de prendre rendez-vous avec l’histoire en revisitant tout le parcours pour magnifier et glorifier notre identité pour une nouvelle vision prospective.

La naissance du Jaraaf de Dakar avec la Réforme Lamine Diack de 1969 fusionnant les Espoirs de Dakar et le Foyer France Sénégal avait suscité d’immenses espoirs pour l’émergence d’un grand Club au Sénégal pouvant rivaliser avec les meilleurs en Afrique.
Si le constat aujourd’hui au moment de célébrer le cinquantenaire du Club n’est pas une relative déception reconnaissons que les objectifs fondamentaux ne sont pas toujours atteints.

Aujourd’hui à l’occasion de cet anniversaire rendons de vibrants hommages à nos chers dirigeants et amis et supporters disparus. Nous prions pour le repos de leur âme et QU ALLAH répande sur eux sa Miséricorde.

En regardant dans le rétroviseur nous voyons défiler les figures emblématiques du Jaraaf. Des éducateurs émérites qui ont façonné notre jeunesse en nous inculquant les valeurs qui ont fondé le ciment de la nation sénégalaise.

Je citerais les Présidents Ibrahima BA Moussa Ndiaye Abdoulaye Mathurin Diop Keba Mbaye Abdoulaye Fofana Maguett et Alioune Diack et tant d’autres aussi merveilleux.
C’est aussi l’occasion de reconnaître et de saluer les magistères des Présidents Lamine Diack et Wagane Diouf qui ont su consolider les acquis dans la durée.

Depuis six ans le Président Cheikh Seck est aux commandes avec une grande ambition pour faire du Jaraaf de Dakar un Club de dimension africaine avec une claire vision des chantiers à ouvrir permettant de déterminer un meilleur avenir économique au Jaraaf.
Aujourd’hui le Président Cheikh Seck arrive stoïquement à éviter le virtuel naufrage du Jaraaf en supportant seul le lourd fardeau de l’intendance du Club.

Il est nécessaire vital et urgent que les rares responsables du Club encore disponibles soient plus inclusifs et ouverts pour aider le Président Cheikh Seck.

Le Jaraaf dispose de toutes les compétences et de tous les atouts pour franchir le difficile cap du mécénat

Beaucoup d’attentes ont entouré l’élection de Cheikh Seck car les chantiers étaient immenses et l’enfant du Jaraaf qu’est Cheikh Seck pouvait les réaliser en rassemblant toutes les énergies.

Et nous sommes convaincus qu’il peut réussir cette mission historique en permettant au Jaraaf de franchir le pas décisif vers le Club moderne avec des perspectives économiques positives.

C’est au pied du mur que l’on reconnaît le maçon et Cheikh Seck devrait être un Architecte.

J’espère que le Club des Amis du Jaraaf de Dakar qui m’ont demandé cette petite contribution en tirera profit.

Babacar Louis Camara

No Comments Yet

Comments are closed