Le secrétaire général du Jaraaf, Léonard Diagne, a qualifié ’’d’injustes’’ les sanctions prise par la CAF à l’encontre du Jaraaf

Le secrétaire général du Jaraaf, Léonard Diagne, a qualifié ’’d’injustes’’ les sanctions prise par la CAF à l’encontre du Jaraaf

 
Le secrétaire général du Jaraaf, Léonard Diagne, a qualifié ’’d’injustes’’ les sanctions prises par la Confédération africaine de football à l’encontre de l’équipe dakaroise et fait part, à l’APS, de la décision du club de faire appel.
 
‘’Le Jaraaf a reçu la notification du procès-verbal du jury disciplinaire mais trouve ces décisions injustes et a décidé par conséquent de faire appel’’, a déclaré à l’APS le secrétaire général du club de la Médina lors d’un entretien téléphonique.
 
Dans un communiqué publié sur son site officiel, la CAF a indiqué que son jury disciplinaire réuni le 1er juin avait décidé ‘’de suspendre Youssou Dial (un responsable du Jaraaf) de toute activité liée au football pour une période de deux ans’’.
 
‘’Cette sanction sera également communiquée à la FIFA. La suspension prend effet à compter de la date de notification de cette correspondance’’, a souligné la CAF dont le jury disciplinaire a également pris la décision de suspendre Mamadou Sylla et Albert Diène, deux joueurs Jaraaf pour les six matchs interclubs africains.
 
Le Jaraaf est également condamné à payer une amende de 50,000 dollars pour le comportement agressif et la conduite inappropriée de sa délégation.
 
‘’Après le coup de sifflet final, certains dirigeants de l’ASC Jaraaf avec à leur tête M. Dial et quelques joueurs dont Albert Diène et Mamadou Sylla, se sont rués sur les trois arbitres qu’ils ont agressés physiquement et verbalement sur l’aire de jeu’’, poursuit le communiqué de la CAF, ajoutant que l’arbitre central de ce match joué le 23 mai dernier, ‘’a reçu un coup violent et a été blessé à la tête’’.
 
‘’Nous allons continuer à mener le combat pour rétablir la vérité des faits en faisant appel de cette décision’’ de l’instance dirigeante du football africain’’, a fait savoir le secrétaire général du Jaraaf.
 
L’équipe sénégalaise engagée en coupe de la Confédération africaine de football a été éliminée en quarts de finale par le Coton Sport de Garoua du Cameroun malgré sa victoire au match retour (2-1). Elle s’était inclinée (0-1) au match aller.

Coupe de la Confédération – Quart de finale retour – 

Coupe de la Confédération – Quart de finale retour – 

Malgré sa victoire sur le Coton-Sport (2-1), le Jaraaf ne poursuivra pas l’aventure

Coupe de la Confédération terminé pour le Jaraaf qui avait pourtant réussi à battre les camerounais sur la marque de deux buts à un sur des buts d’Albert Lamane Diène et de Pape Abdou Ndiaye. Mais il ne continueront pas l’aventure ; la faute à un but camerounais intervenu à la 21ème minute après un énorme temps fort du Jaraaf. Ce but à l’extérieur ainsi que celui pris au Cameroun à la 89ème minute et les occasions ratées à l’aller comme au retour, auront eu raison d’un Jaraaf qui, malgré l’élimination, aura montré de belles choses dans cette compétition. 

Composition du Jaraaf 

Pape Seydou Ndiaye – Jean Rémy Bocandé, Mamadou Sylla, Séga Cissokho, Mbaye Seck- Madické Kane, Alioune Beugny Tendeng (Mamadou Chérif Diallo 84’), Albert Lamane Diène – Pape Abdou Ndiaye (Makhtar Ndiaye 75’) Ousmane Mbengue (Pape Youssou Paye 59’), Bouly Junior Sambou (Ousmane Sagna 85’).

Composition du Coton Sport 

Narcisse Junior Nlend – Thomas B. Etta, Sibiri Arnaud Sanou, Salomon C. B. Bagna, Mamoudou H. Abo, Souhaibou Marou, Lambert G. Araina, Daman Bouba Abdourahman, Félix Djoubairou, Etame Ngombe, Thuente Thierry. 

Buts : 

Sanou Sibiri 21’

Albert Lamane Diène 34’

Pape Abdou Ndiaye 55’

Coupe de la Confédération – Quart de finale retour – Jaraaf de Dakar-Coton Sport : Objectif, la victoire pour continuer l’aventure.

Coupe de la Confédération – Quart de finale retour – Jaraaf de Dakar-Coton Sport : Objectif, la victoire pour continuer l’aventure.

Défaits un (01) but à zéro à l’aller par le Coton Sport de Garoua, le Jaraaf de Dakar jouera, ce dimanche 23 mai 2021 à 16 heures au stade Lat Dior de Thiès, contre  les camerounais du Coton Sport de Garoua avec l’objectif de remporter la victoire. La motivation sera donc de taille chez les coéquipiers de Pape Abdou Ndiaye dont l’ambition est de continuer l’aventure en Coupe de la Confédération.

Coupe de la Confédération Coton Sport – Jaraaf de Dakar : Le Jaraaf perd la première partie

Coton sport 🆚 Asc Jaraaf

Coupe de la Confédération Coton Sport – Jaraaf de Dakar : Le Jaraaf perd la première partie. 

En match comptant pour les quarts de finale aller de la Coupe de la Confédération à perdu sur la marque d’un but à zéro contre les camerounais du Coton Sport sur un but  intervenu à la 86ème minute par l’intermédiaire de leur attaquant Lambert Araina qui parvenait à tromper un Pape Seydou Ndiaye, encore héroïque, qui avait réussi, jusque-là, à enrayer pas mal d’occasions adverses . Un succès qui a eu du mal à se dessiner pour les camerounais malgré leur supériorité numérique consécutive à l’exclusion de Cheikh Omar Koné en première période. L’équipe du Coton Sport aurait même pu perdre le match si les joueurs du Jaraaf avaient été plus lucides et plus tueurs. 

Rendez-vous dans une semaine à Thies pour la manche retour. 

Cheikh GUEYE, Entraineur du Jaraaf, et Mbaye Babacar SECK, défenseur latéral gauche, décontractés et optimistes, se sont prêtés aux questions des journalistes. 

Mbaye Seck

A 24 heures du quart de finale aller de la Coupe la Coupe CAF devant opposer son équipe au Coton Sport, ce dimanche 16 mai à 13 heures GMT, Cheikh GUEYE, Entraineur du Jaraaf, et Mbaye Babacar SECK, défenseur latéral gauche, décontractés et optimistes, se sont prêtés aux questions des journalistes. 

Le Coton Sport, le meilleur adversaire ?

Cheikh GUEYE : C’est vrai que comme vous l’avez dit, j’avais soutenu que le Coton Sport était le tirage que nous souhaitions. Non pas parce que je sous-estimais l’adversaire qui est une grande équipe, mais plutôt pour des raisons de logistique car de tous les adversaires que nous risquions de rencontrer, le Coton Sport était le meilleur que nous aurions pu avoir sur le plan logistique. Le Coton Sport reste une grande équipe et un grand d’Afrique que nous connaissons tous au Sénégal, surtout grâce à notre grand-frère et ainé dans ce métier d’entraineur, Lamine Ndiaye.

Jeu, qualités de l’adversaire et conditions climatiques

Cheikh GUEYE : L’adversaire a beaucoup de qualités. Il a un jeu pluriel et de fortes individualités dont le burkinabé Sibiri Arnaud Sanou qui a un jeu déséquilibrant. Il y en a aussi que nous avons vu jouer lors du CHAN dont l’attaquant Lambert ainsi que le défenseur Pierre Etame. Nous nous préparons à bien contrecarrer leurs plans en ayant une bonne assise défensive. Pour les conditions climatiques, je dirais que nous sommes tous des êtres humains et que ce sera dur pour toutes les deux équipes. Je suis de ce qui pense qu’il faut revoir les horaires pour favoriser le spectacle. 

Les objectifs dans ce match 

Cheikh GUEYE : Nous savons que l’adversaire fera tout pour se mettre à l’abri dès les 20 premières minutes et essayer de prendre une option sur la qualification. Mais nous sommes venus pour faire un résultat positif en mettant en place une bonne tactique pour ne pas encaisser de but et pourquoi pas ne pas réaliser le holdup. 

Mbaye Babacar SECK : Nous sommes conscients de toutes les attentes placées en nous. Nous nous sommes bien préparés aux plans technique et mental pour faire un résultat positif.

Absence du capitaine et meilleur buteur Pape Youssou Paye 

Cheikh GUEYE : Pape Youssou est un attaquant qui, quand je venais au club, revenais de blessure. Je l’ai fait jouer sur le côté avant de le placer dans l’axe de l’attaque afin de miser sur ses qualités par rapport au jeu en pivot dont j’avais besoin pour l’équipe et il a, de ce point de vue, donner entière satisfaction. C’est vrai qu’il est blessé depuis le match contre l’AS Pikine, mais il est possible également qu’il joue. Nous travaillons pour le récupérer. Nous ne nous faisons pas trop de soucis par rapport à son éventuelle absence car nous avons la chance d’avoir un groupe avec des joueurs de qualité qui sont interchangeables. Peut-être même que son absence pourrait nous être favorable car c’est un joueur qui s’est bien illustré dans cette compétition et que notre adversaire a préparé son plan de jeu en prenant en compte sa présence. On peut amener aussi un attaquant d’espace et amener la défense adverse à jouer plus dans la couverture comme nous pouvons aussi jouer avec lui et un autre attaquant. Toutes les options restent envisageables. 

Nombre de but à l’extérieur faible et bonne défense

Mbaye Babacar SECK : Vous savez, chaque match a sa propre physionomie. Mais je trouve que nous nous sommes bien comportés à l’extérieur depuis le début de cette compétition. Par rapport à la défense aussi, grâce à Dieu, on s’en sort pas mal pour le moment. Chacun y met du sien pour que les choses aillent bien. 

L’important du gardien Pape Seydou Ndiaye 

Cheikh GUEYE : Pape Seydou est un grand gardien qui fait un excellent travail. Il a eu d’ailleurs à le démonter dans cette compétition avec de nombreux arrêts réflexes. Mais les trois de devant aussi travaillent de façon excellente pour stopper les attaques adverses. Pour vous dire que tout le monde est important dans le groupe.

Les footballeurs sénégalais et l’aspect mental 

Cheikh GUEYE : Je dirais que c’est un mythe, un a priori, que certains se font du football sénégalais. Mais je ne suis pas de ceux qui pensent ainsi. C’est vrai que nous affrontons un club émanant d’un pays réputé fort mentalement, mais le Sénégal est depuis trois (03) ans en tête du classement africain de meilleures équipes, et ce n’est pas pour rien. Quant à nous, le Jaraaf, nous avons eu, en phases de poules, à rencontrer de fortes équipes maghrébines et à faire des déplacements difficiles pour en sortir avec des résultats positifs grâce à mental.

Contrastes entre le comportement en Coupe CAF et en championnat 

Il est vrai qu’en championnat, nous sommes à une place où ne souhaitions pas être, mais nous ne sommes largués et nous avons aussi des matchs en retard. Nous sommes maintenant l’équipe à battre. Nous devons surtout améliorer la préparation mentale et travailler encore davantage car les équipes adverses nous attendent beaucoup. Elles sont hyper motivés en nous rencontrant ; ce que je trouve d’ailleurs normal.  

Cheikh Guèye, un entraineur jeune et excellent communiquant

Cheikh GUEYE : C’est vrai qu’en Afrique nous n’avons pas pour habitude de confier des fonctions importantes à des jeunes mais la tendance actuelle en matière de coaching, c’est de confier les équipes à des jeunes techniciens de 35 ou 40 ans. Moi, j’ai démarré le métier depuis 2007. Et c’est cette année que j’ai eu la chance d’entrainer un grand club comme le Jaraaf que j’essaye de faire avancer.

Les ambitions du Jaraaf dans la compétition 

Je suis un entraineur optimiste. Les joueurs aussi le sont. Ils sont conscients, depuis le début de cette compétition, qu’ils sont des ambassadeurs du Sénégal et qu’ils représentent tout le peuple sénégalais. Comme nous l’avions dit, nous prendrons les matchs un à un, en faisant tout pour faire de bons résultats et, pourquoi pas, ne pas aller au bout pour réaliser le rêve de tous les sénégalais.

jaraaf.sn

Coupe Confédération Total CAF : Quart de finale aller

Coupe Confédération Total CAF : Quart de finale aller

Le Jaraaf en opération commando au Cameroun. 

 Invité surprise de ces quarts, le Jaraaf de Dakar effectue un déplacement périlleux au Cameroun où il va affronter, dimanche, le Coton Sport de Garoua. Mais comme ils l’ont démontré depuis le début de cette campagne, les hommes de Cheikh Gueye, armés d’un gros mental, ont les moyens de faire un bon résultat à l’extérieur avant le match retour, une semaine après.

Après l’euphorie de la qualification, place désormais à la compétition. Les vert-blancs se sont envolés ce Jeudi au Cameroun où ils vont jouer contre l’équipe locale du Coton Sport. Un match important où le Jaraaf espère réaliser une bonne performance avant le match retour. S’ils sont fébriles en Ligue 1 sénégalaise, les médinois se transcendent une fois sur les pelouses d’Afrique où ils affichent un autre visage. Pape Seydou et ses coéquipiers font preuve de caractère  et développent un meilleur football que ce qu’ils nous montrent dans le championnat domestique. Au vu de leur parcours, ils sont après  les marocains du Raja, l’équipe la plus solide de la compétition. Pour 12 matchs joués, ils ont eu 7 victoires (dont 3 à l’extérieur), 2 défaites (1 à l’extérieur) et 3 nuls. Ce qui est en soi un excellent parcours pour une formation qui découvre pour la première fois la compétition. C’est dire que le représentant du Sénégal a les arguments pour réaliser un bon résultat à Garoua et passer ce cap des quarts de finale. Le même objectif animera également les locaux qui auront à cœur de frapper un grand coup dans leur antre. Ce sera donc une rencontre épique qui promet où les deux équipes se rendront coup pour coup pour la victoire finale.