Leçons pour l’Afrique d’un euro de foot non encore achève

Leçons pour l’Afrique d’un euro de foot non encore achève

LECONS POUR L’AFRIQUE D’UN EURO DE FOOT NON ENCORE ACHEVE PAR LE PROFESSEUR SAKHO.

DE LA LEGITIMITE D’UNE REVENDICATION POUR PLUS DE PLACES AFRICAINES EN COUPE DU MONDE

En général les bilans se tirent à la fin d’une activité. Mais aujourd‘hui, permettez que je tire pour le football africain des leçons (prématurées ?) de cette compétition européenne en cours. 

Distribution des places  pour la coupe du monde de foot. Afrique : 54 nations 5 places. Europe : 55 nations 13 places… Je regarde quelques matches de l’EURO de foot, Je lis ce dispatching  et je me pose une question, une seule : pourquoi l’Afrique n’a que 5 places pour la coupe du monde ?

En effet, on n’a vraiment pas besoin d’être un grand technicien pour se rendre compte qu’il y a aujourd’hui, un nivellement extraordinaire de valeurs entre les équipes nationales de foot. J’en suis même à espérer le retour de la « glorieuse incertitude du sport ». Mais il me semble que ce constat n’est valable que pour le foot des équipes nationales. Concernant les compétitions des clubs, il s’agit d’une toute autre logique créée et entretenue par les organisations internationales qui favorisent une « caste de privilégiés » de clubs.

Mon analyse n’est donc valable que pour les compétitions entre pays. A ce propos, il est symptomatique de voir que la championne du monde (France), celle de l’Europe (Portugal), de même que celle vice-championne du monde (Croatie) sont passées à la trappe emportant dans leur sillage la formidable machine à gagner qu’est la « Mannschaft » allemande.

Pour dire vrai, la mondialisation dans le football a permis de créer des équipes nationales de niveau mondial pour les pays africains dont les joueurs officient dans les mêmes clubs et, pour les mêmes compétitions que ceux de pays européens. A regarder le déroulement de ces matchs, je me demande si les équipes nationales africaines n’ont pas aujourd’hui atteint le niveau de ces équipes nationales européennes. Je crois qu’une réponse positive s’impose ! Très franchement, quelle différence de valeurs entre les joueurs de l’équipe nationale du Sénégal, ceux de l’Algérie, de la Tunisie, du Maroc, de la Cote d’ivoire  et du Cameroun avec les équipes européennes qui sont dans l’Euro en cours ? A mon avis, il n’y en a pas. Ce sont les mêmes joueurs qui sont dans les mêmes équipes, dans les mêmes championnats et les mêmes compétitions européennes de clubs.

 

Avec une telle légitimité au plan technique qui devient un argument de taille, comment expliquer que les pays africains (CAF ?) ne soient pas plus fermes dans leurs revendications  pour augmenter les places africaines à la coupe du monde de football. On donne l’impression d’attendre que le Président de la FIFA « himself », vienne mettre la question à l’ordre du jour. 

Si le football des clubs en Afrique est encore faible, celui des équipes nationales n’a plus rien à envier aux autres nations. Ce n’est d’ailleurs pas une simple question de résultats sportifs. Il s’agit aussi d’essayer de capter une part plus importante et plus conséquente dans les richesses produites par ce spectacle mondialisé qu’est la coupe du monde. N’est-il pas temps d’arrêter enfin de compter sur les programmes spéciaux de la FIFA pour développer le football sur le continent ?

En 2021, cet état de fait ne se justifie plus du tout !

Professeur Abdoulaye SAKHO

-Directeur du Master Droit et Economie du Sport.EDGE/CRES/Dakar

-Vice Président de l’ASC Jaraaf 

Vice-Président chargé de la Modernisation des textes et des Affaires juridiques.

Contact

 

Ouverture du centre d’entraînement ce matin

Ouverture du centre d’entraînement ce matin

Ouverture du centre d’entraînement ce matin et première séance de l’équipe dans ses nouvelles installations.

Le Jaraaf étrenne sa nouvelle pelouse

Sans tambour ni trompette, le Jaraaf vient de baptiser sa toute nouvelle pelouse, ce vendredi matin, lors d’une séance d’entraînement de l’équipe professionnelle. La réception provisoire de ce terrain d’entraînement doté d’un gazon synthétique de dernière génération permettra aux hommes du Président Cheikh Seck de répéter encore mieux leurs gammes. Les travaux se poursuivront avec la construction d’un bâtiment qui comprendra le centre d’hébergement et les locaux administratifs du club.

 

LIGUE 1 sénégalaise – 21EME JOURNÉE – Le Jaraaf perd face au Stade de Mbour 

LIGUE 1 sénégalaise – 21EME JOURNÉE – Le Jaraaf perd face au Stade de Mbour 

LIGUE 1 sénégalaise – 21EME JOURNÉE – Le Jaraaf perd face au Stade de Mbour 

Reçu par le Stade de Mbour au Massène Sène de Fatick, le Jaraaf a perdu face aux mbourois (2-1), alors qu’ils étaient parfaitement entrés dans la partie.

Une première mi-temps à l’avantage du Jaraaf 

Et pourtant, le match avait bien démarré pour les médinois avec Bouly Junior Sambou qui, trouvé dès la 5ème minute par Pape Amadou Touré, trompait le gardien des mbourois. Un but à zéro pour le Jaraaf qui entrait de plein pied dans le match. Les stadistes réveillés par le but commencèrent ensuite à jouer et parvinrent même à inquiéter Pape Seydou en touchant le poteau des buts des visiteurs. Le Jaraaf résista et reprit le jeu à son compte en mettant le pied sur le ballon. Pape Abdou Ndiaye touchait d’ailleurs la barre transversale après une série de dribbles suivie une lourde frappe. C’est sur cette note que les acteurs rejoignirent les vestiaires. 

Des mbourois transfigurés en seconde période

La mi-temps fit du bien aux mbourois qui revinrent transformés, avec plein d’énergie et d’ambition. Bien organisés avec trois centraux et des pistons très remuants sur les côtés, ils dépassaient les joueurs du Jaraaf sur tous les ballons. Et, c’est fort logiquement qu’ils seront récompensés en égalisant d’abord sur coup-franc par Modou Seye Ndiaye (50′) et en prenant définitivement l’avantage grâce à Abdallah Gningue (59′). Les changements intervenus coté Jaraaf n’y feront rien. Le Jaraaf perd alors qu’il était sur une bonne lancée après ses victoires sur l’US Gorée et le Ndiambour et sa qualification en 16ème de finale de la coupe face à  Teungueuth FC. Le Jaraaf rencontrera d’ailleurs, ce mercredi 23 mai au stade Allassane Djigo de Pikine, l’équipe de Thiès FC. Cheikh Guèye devra trouver des solutions pour remobiliser ses troupes dans cette compétition qui permettrait au Jaraafmen de retrouver les compétitions africaines où ils ont, cette année, fait forte impression.  

Composition du Jaraaf : Pape Seydou Ndiaye – Matar Kanté, Cheikh Omar Koné, Sega Cissokho, Pape Amadou Touré – Souleymane Diallo (Pape Macou Sarr 80’), Elhadj Madické Kane, Albert Lamane Diène (Mamadou Chérif Diallo 55’) – Arona Sène (Ousmane Sagna 55’), Pape Abdou Ndiaye (Jean Rémy Bocandé 80’), Bouly Junior Sambou (Ousmane Mbengue 55’)- 

Remplaçants : Cheikh Lo Ndoye – Jean Remy Bocandé, Mamadou Sylla, Mamadou Chérif Diallo, Pape Macou Sarr, Ousmane Mbengue, Ousmane Sagna.

Buts :

Pour le Jaraaf : Bouly Junior Sambou 5′ 

Pour le Stade de Mbour : Modou Seye Ndiaye 50′ et Abdallah Gningue 59′ 

 

Coupe nationale : Jaraaf sort Teungueth FC aux tirs au but, 2-1 

Coupe nationale : Jaraaf sort Teungueth FC aux tirs au but, 2-1 

Le Jaraaf de Dakar s’est qualifié jeudi pour les 16e de finale de la Coupe du Sénégal en venant à bout de Teungueth FC, 2-1 à l’issue de la séance des tirs au but.
Les deux équipes étaient à égalité, 1-1, à la fin du temps réglementaire et des prolongations de cette affiche-phare des 32e de finale de cette compétition.

Teungueth FC est le détenteur de la Coupe du Sénégal, depuis sa victoire (1-0) en finale de l’édition 2019 aux dépens de l’US Gorée.

La Fédération sénégalaise de football (FSF), organisatrice de la Coupe du Sénégal, avait décidé d’annuler la compétition pour le compte de la saison 2019-2020, en raison de la pandémie de la maladie à coronavirus.

Le carton de ces 32-èmes de finale de la Coupe du Sénégal est à mettre à l’actif de Diambars de Saly, qui a battu l’AS Cambérène 6-0.
L’équipe de Mbour PC, en difficulté en Ligue 1, est venue à bout de la Linguère de Saint-Louis (2-0), qui joue pourtant les premiers rôles en Ligue 2.

Voici les résultats enregistrés ce jeudi :

Oslo FA-Cayor Foot (2-0), Diamaguène-Darou Salam (forfait), AS Cambérène-Diambars (0-6), ASSUR-DUC (0-1), Casa Sports-Jeanne d’Arc (1-0), Mbour PC-Linguère (2-0), Avenir Mbacké-Kaffrine (0-2), Jamono Kaloack-Keur Madior : 0-0 (3TAB4).   Il y a aussi Yeggo-Pépinière Sud (1-0), Demba Diop-US Ouakam (2-1), Teungueth FC-Jaraaf (1-1, 2TAB1), Gazelles-Walidaan (forfait), Port-ETICS Mboro (0-1, AP).
Les résultats de mercredi :    Don Bosco-AS Douanes (0-2, AP), Génération Foot-Ngor (3-1), Bignona-Dakar SC (0-1), Amitié FC-Africa Promo Foot (0-0, 2TAB3), Olympique Ziguinchor-EJ Fatick (1-1, 10TAB9), Almamy-Stade de Mbour (4TAB5), Niary Tally-AJEL (2-1).