3e journée de Ligue 1 : Diambars FC vs Jaraaf, le choc des ambitions

Ce week-end, va se jouer la 3e journée de Ligue 1 sénégalaise, avec en attraction une belle affiche au stade Fode Wade de Saly, entre le leader Diambars et le Jaraaf de Dakar. 

           N’eût été le COVID-19 qui dicte sa loi imposant ainsi le huis clos pour les rencontres du championnat professionnel, ce match en tête d’affiche aurait valu le détour pour les amoureux du ballon rond. En effet, ce Samedi, le stade de Saly va être le théâtre d’une belle opposition entre deux équipes joueuses qui, en plus, sont en pleine forme depuis le début de la reprise. L’équipe du Président Saer Seck  est leader de la Ligue 1 avec deux sorties victorieuses ponctuées par des prestations solides et convaincantes. Pourtant, personne n’aurait misé sur ce départ canon des salysiens qui ont perdu à l’intersaison leur coach mythique Pape Boubacar Gadiaga, le seul que le club avait connu jusqu’ici et leur meilleur artilleur, Bamba Dieng, parti à l’Olympique de Marseille. Nonobstant le départ de ces deux maillons forts, l’équipe désormais coachée par Mbaye Badji cartonne et foudroie tout sur son passage. NGB et Mbour Petite Côte qui est pourtant réputé être sa bête noire peuvent en témoigner.

Et, le Jaraaf qui se dresse ce samedi sur leur chemin est donc averti. Les dakarois qui, eux aussi, sont sur une excellente série de résultats  n’ont d’autre objectif que la gagne à Saly pour rester dans cette dynamique victorieuse entamée en compétition africaine. Malick Daf et ses joueurs qui sortent aussi d’une belle victoire contre DSC (1-0), leur meilleur match selon les dires du technicien,  n’entendent certainement pas venir sur la Petite Côte en victime expiatoire. Surtout si l’on sait que la dernière confrontation entre les deux équipes à Fodé Wade, au mois de février 2020, s’était soldée sur une victoire des coéquipiers d’Amirou Kanté. Normal donc que ce match contre Diambars apparaisse  comme un tremplin pour les médinois, afin de se hisser à la tête du championnat, mais également de constituer un test majeur en direction du tour de cadrage de la coupe CAF en mi-février. Donc un match au sommet, certes pas décisif mais qui sonne comme un choc des ambitions.