Le Quotidien sportif « Stade » a publié ce vendredi 27 décembre 2019, un article sur la réforme Lamine Diack et le cinquantenaire du Jaraaf. Mais cet article fruit de recherches approfondies semble oublier quelques notes de l’histoire.
Cependant, le conseiller spécial du Président Cheikh Seck(Président du jaara), M.Ass Mamoume apporte a tenu apporter sa contribution pour rappeler certains facteurs déterminants oublié par cet article

Mr.Ass Mamoume Seye Conseiller Spécial du Président Cheikh Seck est par ailleurs, membre du bureau, membre du comité exécutif,membre du directoire du football professionnel de l’Asc les Jaraaf et ancien secrétaire général du CNF (comité de normalisation du Football ).

Voici la contribution :

Il faut associer à cette réforme le Président Senghor qui, de retour du Congo et après une défaite, dans l’avion qui ramenait la délégation avec Feu Alioune Sene Minstre de la Culture et lamine Diack et d autres personnalités du Sport Sénégalais, il ( Senģhor) a diagnostiqué la faiblesse des clubs et a fait part aux dirigeants de la nécessité d’une analyse profonde et des propositions pour notre sport afin de le rendre plus compétitif.

Ainsi une commission est mise en place pour travailler sur les dispositions et les modalités opérationnelles pour élaborer cette réforme des clubs.
Le Président Senghor a ensuite annoncé aux dirigeants que le consensus soit fait sur une personne pour le Poste de Ministre des Sports pour confirmer les axes d’interventions de la réforme. Lamine Diack fut choisi.

Cette réforme ( 50 ans) mérite un symposium pour l’évaluation. Car des étapes ont peut-être freiné certains objectifs ( naissance des clubs d’entreprises et autres facteurs structurels, le financement les infrastructures…etc)
Le professionnalisme (10) à pu corriger et relancer les clubs pour les rendre forts compétitifs ( cahier des charges, révision et adaptation des textes et autres )

Il est utile que la FSF puisse aussi réunir tous les acteurs pour évaluer le chemin parcouru, les avancées et acquis, les contraintes et difficultés et les facteurs clés de réussite, le financement, les infrastructures, la formation, la meilleure décentralisation pour la détection et la pratique dans les régions.

PS: ASC Jaraaf a gagné 5 tournois du parlement au lieu de 4. Vous avez oublié la finale de 2018 contre la Génération Foot gagnée aux tirs aux buts.

No Comments Yet

Comments are closed