La Fédération sénégalaise de basketball (FSBB) annonce avoir décidé de ‘’l’arrêt définitif du championnat de D1’’ en raison de la pandémie de Covid-19..

Selon un communiqué de la FSBB invoquant un ‘’cas de force majeure’’, une allusion à la pandémie de Covid-19, cette décision a été prise lors d’une réunion de son bureau fédéral, qui a eu lieu mercredi..

‘’La non-attribution des titres de champion et la non-relégation’’ sont parmi les décisions prises lors de la rencontre. Il ressort aussi de cette rencontre que ‘’les mutations, ainsi que les prêts, restent valables pour la saison sportive 2020-2021’’..

Le bureau fédéral de la FSBB a décidé d’entamer la saison 2020-2021 le 7 novembre prochain, selon le communiqué..

Concernant les compétitions africaines, l’ASC Ville de Dakar va représenter le Sénégal. La FSBB estime que ‘’son titre de champion de la saison sportive 2019-2020 lui permet de participer au Championnat de la Coupe d’Afrique des clubs champions pendant deux années consécutives’’..

L’As Douanes sera retenue pour la prochaine saison de la Basketball African League (BAL) en cas de non-organisation de l’édition de cette année..

‘’Mais si l’édition 2019-2020 est organisée, la FSBB déterminera une formule pour désigner le représentant du Sénégal à la deuxième édition de ladite compétition’’, ajoute le communiqué..

L’instance dirigeante du basketball sénégalais a décidé de ne pas les jouer les compétitions de la deuxième division et la Coupe du Sénégal.

Foot local :Les championnats reprendront en novembre 2020

Les championnats de L1, L2, Nationale 1, Nationale 2 et du football féminin ne reprendront leur cours normal qu’en novembre prochain et selon la formule des play-off et des play-down. Ainsi en a décidé ce mercredi la FSF à l’issue de la réunion de son comité d’urgence. En pleine pandémie du Covid 19 et alors que les autorités du pays ont décidé cette semaine de prolonger l’état d’urgence, la FSF se devait de réagir. Et elle n’a pas jugé opportun de reprendre ses compétitions dans l’immédiat. Pour prendre cette décision, la FSF s’est basée sur le rapport de la Commission centrale médicale concernant les précautions à prendre en vue de la reprise des entrainements et des compétitions, sur le rapport technique sur les schémas de reprise des différents championnats et sur celui sur l’impact économique du Covid 19 et les coûts financiers d’un plan de relance post-Covid 19.

Parmi les 9 mesures prises par la FSF, figure la décision de « proroger les contrats entre clubs, joueurs et encadreurs jusqu’à la fin de la deuxième partie de la saison 2019 – 2020 » et d’allouer sur fonds propres aux clubs professionnels, amateurs et certains groupements associés impactés par le Covid 19, « une subvention pour faire face aux conséquences de la pandémie ». Vu l’urgence de la situation, la FSF n’a pas voulu attendre les appuis de l’Etat, de la Fifa et de la CAF. Elle a donc décidé d’allouer 5 millions de F CFA à chacun des 14 clubs de L2, 3,5 millions de F CFA à chacun des 14 clubs de L2, 2 millions de F CFA à chacun des 24 clubs de National 1, 1 million de FCA à chacun des 32 clubs de National 2 ; 500 000 F CFA à chacun des 12 clubs de Division 1, 300 000 F CFA à chacun des 12 clubs de Division 2, 250 000 F CFA à chacun des 278 clubs de Régional ; 2,5 millions de F CFA à l’ONCAV et 1,5 million de F CFA à l’Association sénégalaise des médecins de sports (ASMS). Soit une enveloppe globale de 282 100 000 F CFA.

En outre, la FSF a décidé de débuter, dès la semaine prochaine, le paiement des honoraires des arbitres pour la saison en cours. Elle va aussi mettre en place « un comité de veille pour le respect des dispositions et mesures préventives spécifiques édictées par la Commission centrale médicale (…) sur les lieux d’entrainement et de compétition.

Pour ce qui est des compétitions africaines des clubs de la saison prochaine, la FSF a décidé que les deux premiers à l’issue du championnat représenteront le Sénégal à la Ligue des champions et à la Coupe de la Caf.

Pour mémoire, les championnats de L1 et de L2 sont interrompus depuis la fin du parcours aller, à la mi-mars. Il restait les 13 journées de la phase retour à disputer.

LSFP.sn

Henri Camara et Moustapha Diallo attendus avec plaisir au Jaraaf (dirigeant)

Dakar, 12 mai (APS) – www.jaraaf.sn

Le chef du département football au Jaraaf de Dakar, Youssou Dial, a salué les vœux de deux anciens footballeurs Henri Camara et Moustapha Diallo qui envisagent de venir travailler dans le staff dirigeant de leur club formateur. « Ça fait plaisir de voir des joueurs ayant eu de telles carrières envisager de revenir à la maison pour mettre la main à la pâte », a expliqué ce mardi le dirigeant dans un entretien téléphonique avec l’APS.

« Cela veut dire que le message du Jaraaf est bien passé à leur niveau », a-t-il insisté, rappelant que l’objectif a été toujours de former des sportifs mais aussi des hommes qui reviendront toujours dans leur famille. « En venant dans cette équipe, on rejoint une famille qui a des codes et des valeurs », a-t-il fait savoir. Selon lui, c’est heureux que l’équipe de la Médina a toujours réussi à attirer ses anciens joueurs. Dans un entretien séparé avec un site spécialisé, les deux anciens internationaux sénégalais ont exprimé leur désir de faire un tour comme dirigeant dans leur club formateur.

Le Jaraaf, a poursuivi Youssou Dial, fait partie des équipes dirigées par un de ses anciens footballeurs, Cheikh Seck en l’occurrence et il a toujours compté sur ses anciens joueurs  « Amadou Diop (capitaine du Sénégal à la CAN 1986) a occupé toutes les fonctions dans le staff technique et actuellement Ciré Dia (ancien attaquant international) fait partie de l’attelage », a-t-il rappelé, soulignant le rôle immense joué par Ndoffène Fall dans un passé récent.

Selon lui, Henri Camara et Moustapha Diallo savent que l’accueil qui leur sera réservé sera très fraternel. « Ils sont les bienvenus et ce sont des icônes de notre équipe », a-t-il fait savoir au sujet de ces deux anciens footballeurs. Henri Camara qui informe être dans les affaires, veut faire une incursion dans le football. Moustapha Diallo qui a écourté en 2019 son contrat à Nîmes (France), a quant à lui mis en place une école de football. Diallo qui a joué pendant plusieurs années à Guingamp (ligue 2 française) est l’ambassadeur du club français au Sénégal.

SD/ASB/OID

Source APS