Coupe CAF : le Jaraaf finit le boulot et s’ouvre les portes des poules

Coupe CAF : le Jaraaf finit le boulot et s’ouvre les portes des poules

Ce Dimanche après midi, le Jaraaf de Dakar a reçu et battu l’équipe du FC Platinum de Zvishavane au stade Lat Dior de Thiès. Une victoire qui porte l’empreinte de l’incontournable et indispensable Madicke Kane et qui ouvre royalement les portes des phases de poules aux médinois.                       Lire cet article sur jaraaf.sn

Depuis l’instauration de la nouvelle formule de la Ligue africaine des champions et de la coupe de la CAF, le Jaraaf a toujours rêvé d’intégrer les poules d’une des compétitions de la CAF. Aujourd’hui le rêve s’est réalisé dans l’antre du stade Lat Dior de Thiès où les protégés de Moussa Diatta ont infligé une courte mais précieuse victoire (1-0) au FC Platinum . 

La stratégie mal inspirée des zimbabwéens 

Le coach Norman Mapeza sachant son équipe  en mauvaise posture après la défaite à l’aller (0-1),  a essayé de jouer son va tout en début de partie, en mettant un bloc très haut dans le but  d’opérer un pressing ultra offensif pour asphyxier l’équipe du Jaraaf et la pousser à la faute. Une stratégie mal inspirée du coach des visiteurs qui, visiblement après 10 minutes de jeu a vu ses joueurs baisser d’intensité dans le pressing. (Lire sur jaraaf.sn). Moment choisi par les protégés du coach Moussa Diatta pour faire mal aux visiteurs.

Madicke, encore lui

 Si la stratégie a beaucoup gêné les locaux qui ont éprouvé  beaucoup de mal à sortir de leur zone, elle n’a pas été payante puisque ce sont les sénégalais qui vont même s’offrir le luxe d’ouvrir le score sur un coup franc majestueusement exécuté par Madicke Kane (12e) suite à une faute sur Matar Ndiaye qui filait droit au but après un superbe une-deux avec Alioune Tendeng. Un bijou signé Madicke Kane, l’homme fort du Jaraaf  qui marche en ce moment sur l’eau. Un but matinal qui aura eu le mérite de booster le moral des médinois qui commencèrent à pousser pour faire le break à l’instar de cette contre Albert Diene, Cherif Diallo et Matar Ndiaye qui aurait pu faire mouche (16e).

Le Jaraaf, solide derrière 

Si les zimbabwéens ne sont pas parvenus à scorer contre le Jaraaf, ce n’est pas faute d’avoir essayé. C’est qu’ils avaient en face d’eux une très bonne défense des vert-blancs dirigée de main de maître par Mamadou Sylla qui forme avec son compère de l’axe Sega Cissokho une forteresse presqu’imprenable. Sur les ailes, les latéraux Babacar Seck et Jean Rémy Bocande quant à eux, avaient fini de fermer à double tour la maison médinoise avec, en prime un bloc dense qui coulissait merveilleusement bien pour verrouiller du mieux qu’il pouvait, tous les espaces de passes des visiteurs. A cela il convient de signaler la solidarité d’équipe des joueurs du Jaraaf avec surtout le travail défensif des attaquants, alors que dans les buts, l’infranchissable muraille Pape Seydou Ndiaye repoussait toutes les tentatives des joueurs adverses. 

Une qualification méritée 

Après plusieurs tentatives qui se sont toutes soldées par des échecs, le Jaraaf, à force de persévérance et de travail, a réussi cette année à atteindre un objectif qu’il nourrissait depuis de longues et pénibles années : jouer les matchs de poule de la LDC ou de la coupe CAF. Au regard du parcours du club de Dakar qui a joué 6 matches dont 4 victoires, 1 nul et 1 défaite, on ne peut que féliciter et apprécier ces joueurs qui ont fait montre surtout d’abnégation et de gros mental pour franchir ces 3 tours. Demain après le tirage qui aura lieu à 13 heures au siège de la CAF au Caire, le staff technique et les joueurs connaîtront  leurs prochains adversaires de poule et pourront en conséquence affûter leurs armes pour réaliser éventuellement d’autres exploits.

 

But : Elhadj Madické Kane 14ème minute.

Composition : 

Pape Seydou Ndiaye – Jean Remy Bocandé, Mamadou Sylla, Sega Cissokho, Mbaye Babacar Seck – Elhadj Madické Kane, Alioune Beugny Tendeng (OusmaneSagna 69ème mn), Mamadou Chérif Diallo – Albert Lamane Diène (Souleymane Diallo 84 mn), Papa Youssou Paye (Ousmane Mbengue 66 mn), Makhtar Ndiaye (Pape Abdou Ndiaye 84 mn). Entraineur : Moussa Diatta. Adjoint : Ciré Dia